Afin de lancer de nouvelles initiatives au sein du club, nous étions tous conviés à un meet-up brainstorming sur le thème : “Des idées pour le club agile“.

12 participants motivés ont tout d’abord participé à un ice breaker animé par Eve. Beaucoup de nouveaux venus ce soir, l’ice breaker a permis de faire connaissance en créant le réseau social de la soirée.

Ensuite, tous assis en demi-cercle devant le mur, nous avons participé au Brainstorming agile animé par Jean-Luc. Jean-Luc a expérimenté ce type de brainstorming avec des groupes d’étudiants et a constaté son efficacité pour faire naitre des initiatives de groupe.

Le Brainstorming se déroule en trois phases :

Une phase d’exploration où les idées fusent, écrites sur des post-its puis collées sur le mur. Dans cette phase il est demandé aux participants de respecter les 5 consignes :

  • Privilégiez la quantité, proposez toutes vos idées, même idiotes, pas d’auto-censure
  • Soyez scandaleux, rigolos, sauvages, créatifs
  • Construisez sur les idées des autres
  • Pas de jugement, d’évaluation, de critique,on triera après
  • Affichez vos idées que tout le monde les voie

Plus de 50 post-its ont été ainsi collés sur le mur.

Une phase de filtrage où 8 critères d’acceptations sont proposés :

  • Impact quantitatif ou qualitatif
  • Simplicité de mise en œuvre
  • Porte une valeur
  • Audace
  • Accessible au public (pas de jargon)
  • Durabilité
  • Fédère le club
  • Motivant

Et quatre sont retenus par vote à main levée. Les voici :

  • Simplicité de mise en œuvre
  • Porte une valeur
  • Accessible au public (pas de jargon)
  • Motivant

Les post-its qui ne satisfont pas les quatre critères choisis sont mis de côté.

Enfin une phase de clustering. Les post-its sélectionnés sont regroupés afin de déterminer les grandes catégories d’idées qui émergent du brainstorming. Les clusters qui ont émergé sont les suivants :

  • Education et Agilité
  • Les collectivités
  • Les Entreprises
  • Le monde associatif
  • Utiliser des accroches “prétexte” (comme “Vous en avez assez de travailler dans l’urgence” ou “comment gérer la pression”) pour attirer aux évènements
  • les différentes approches de l’agilité (jeux , manifeste agile, expérimentation, …)
  • les retours d’expérience
  • Les valeurs
  • Appliquer l’agilité à nous-mêmes (par exemple en faisant une rétrospective du Printemps Agile)

De plus, deux niveaux d’entrée pour les actions à venir :

  • Technique
  • Managérial

On peut résumer ainsi la vision dégagée du Brainstorming :

“Diffuser l’agilité vers les 4 cibles que sont : le système éducatif, les collectivités, les entreprises et les associations, en utilisant des accroches prétextes. Présenter les différentes approches de l’agilité à travers des jeux, des expérimentations et appuyer ces approches sur des retours d’expérience et des valeurs agiles. Enfin nous appliquer à nous-mêmes ces principes d’agilités, par exemple en faisant rapidement une rétrospective du Printemps Agile”

L’exercice s’est terminé vers 20H30. Nous sommes repartis avec plein d’idées de nouvelles initiatives dans la tête et plein d’énergie pour travailler ensemble. Prochaine étape: faire un “what to do” afin de transformer toutes ces idées en actions concrètes… nous ramènerons les post-its qui ont été soigneusement conservés.

Commentaires suite au Meet Up :

Fred : Jean-Luc m’ayant qualifié de “polémiste” hier soir je suis allé faire un tour sur Wikipédia et ai trouvé ceci : “ridiculisant en principe avec panache et esprit […] ce qu’il estime constituer les travers de son temps. Le polémiste cherche moins à peser équitablement le pour et le contre d’une situation qu’à montrer de façon aussi violente que possible ce qu’elle a d’anormal“.

Du coup je prends ! Même si je préfère “aussi drôle que possible” à “aussi violente que possible”.

Et aux “Agiliste evangelist, libriste et geek humaniste” s’ajoute le “polémiste” 😉

Merci Jean-Luc !