“Mais en fait, comment ça marche l’agilité ? Tout le monde en parle, mais comment est-ce que ça s’applique concrètement ?”

Voilà, vous n’êtes pas la seule personne à vous poser cette question. Les agilistes aiment les exemples concrets et les métaphores ludiques. Et toujours guidé par l’hédonisme : si on fait quelque chose avec plaisir, on ne se rend pas compte qu’on est on train d’apprendre, ou de travailler.

Nous avons testé le Lego4Scrum au Forum-Digital de Colombelles. Oui, vous avez bien lu, LEGO ! Ces briques colorées de notre tendre enfance étaient le sujet principal de notre réunion du Club Agile Caen. Grégoire Robin, co-fondateur de l’agence de conseil Agile Garden est venu de Nantes pour “jouer” avec nous. Eve Vinclair-Berkemeier, chef de projet agile, a co-animé la soirée.

Le déroulement de la soirée

Super jeu pour mettre à l’aise les participants et créer d’emblée une cohésion d’équipe. Chaque participant dispose d’un post-it (oui, les agilistes aiment les post-its) et demande d’y indiquer son prénom, dessiner – grâce à l’inspiration divine – un animal ou un avatar, et deux mots-clés, indiquant les raisons de sa venue. Ensuite, les post-its sont collés sur un paperboard et on visualise des connexions (s’il y en a) entre les personnes. Un véritable réseau social se crée et l’ambiance est déjà décontractée.

On commence le vrai but de la soirée : créer une ville ensemble à l’aide des briques de Lego. Grégoire pose le cadre, donne les instructions, surveille le temps (car chaque étape est limitée) et répond aux questions des participants : il joue le rôle du Scrum Master. Eve présente le produit, (la ville) et comment son client (une grande entreprise immobilière), la rêve. Elle donne la liste des bâtiments à construire par indice d’importance, répond aux questions des participants, et valide (ou pas) les résultats. Elle joue le rôle du Product Owner, la représentante du client.

Les participants se partagent le travail en équipe : il faut alors répartir et prioriser les tâches, construire au fur et à mesure les bâtiments, et les livrer en petites étapes sur la plate-forme de déploiement. Voilà donc notre équipe Scrum qui livre, après chaque itération, des résultats déjà utilisables.

Les participants étaient tout de suite captés par l’enjeu et impliqués par la réalisation des tâches et la répartition des rôles. Le jeu était un véritable révélateur et a permis d’incarner une expérience d’agilité “dans le réel”. Nous avons eu un feedback extrêmement positif et plusieurs demandes pour organiser davantage de soirées. Promis, il y aura une autre soirée fin mars dans le cadre du CaenCamp, après la journée “Printemps agile”.

Quelques retours des participants

Pour conclure, je pense que c’était une très bonne initiative d’organiser cet atelier et je serais ravi de pouvoir participer à d’autres événements liés à l’agilité dans le futur.

Pour aller plus loin : Lego4Scrum a été inventé par Alexey Krivitsky en 2009. La documentation, brève et très instructive se trouve ici : http://www.lego4scrum.com/

Pour les curieux, voici une description du Lego4Scrum par Grégoire : Entrez dans l’univers Scrum par cette simulation ludique et mettez-vous dans la peau d’une équipe dont la principale problématique est de collaborer pour optimiser la valeur qu’elle produit au fil des itérations. Ce jeu créé par Alexey Krivitsky est une bonne illustration de l’Esprit Agile, des valeurs de l’Agilité : interactions, collaboration, auto-organisation, simplicité, feedback, …

Les points forts : – Cette simulation permet de « vivre une expérience », les participants sont amenés à créer ensemble un produit concret (exemple : une ville). Excellente illustration du précepte : faire c’est apprendre. – Cette simulation permet d’aborder les valeurs de l’agilité (itérations, incréments, amélioration continue, importance des feedbacks,….), les rôles, les principes et les apports de cette méthode.

Qui peut participer ? Aucune notion agile n’est requise. Ce jeux permet de découvrir les principes d’agilité, mais utilise des mots et des références de notre vie de tout les jours.

 

: Beaucoup de plaisir à animer cette session caennaise de Lego4scrum ; des participants impliqués ; une co-facilitatrice Product Owner efficace ; – une école légo ingénieuse ; et surtout beaucoup d’envie et de riches discussions pendant le debriefing ! Entendu lors du ROTI final (Return on Time Investment) : “je n’ai mis que 4/5, car je suis ‘frustré’ je voudrais travailler sur un VRAI projet Agile” 🙂 On en redemande. Merci aux organisateurs et au Forum Digital (super lieu)

Grégoire Robin

Scrum Master, Agile Garden

Ce Lego4Scrum fut très intéressant. Les participants, tous sympathiques et motivés par le sujet, se prennent rapidement au jeu. En quelques minutes, nous sommes en train de réaliser un projet de construction, répartie entre trois équipes. Au fur et à mesure, des notions de la méthode Scrum sont abordées et notre construction devient plus efficace, notamment grâce à un rapprochement avec le représentant client. Il ne reste plus qu’à appliquer ces notions sur un projet réel.

Germain Jolly

Ensicaen

Je trouve la formule très riche (on apprend beaucoup en peu de temps) et amusante (ce qui ne gâte rien). Il se trouve que j’ai participé à la conception et la réalisation d’un jeu de rôle pour former en quelques jours des chefs de projets dans un domaine très éloigné de l’informatique (la rénovation urbaine). Et s’il ne s’agit pas de construire une ville, on n’est cependant assez proche puisqu’il est question de rénovation de quartier (avec démolitions, constructions, réhabilitations, espaces verts, voiries …) autour d’une planche avec des éléments matériels à positionner. Cela m’a donc amusé de faire ce jeu en pensant à “la ville en jeu” tout en transposant cette construction à la création de logiciel. J’avais des notions pour avoir écouté une conférence de Claude Aubry et participé à un atelier “écrire sur les murs” avec Laurent Bossavit, j’étais déjà convaincu par les jeux de rôle, mais j’ai apprécié la formule. Comme j’enseigne la gestion de projets et que j’avais l’idée depuis longtemps d’un jeu de rôle (j’avais imaginé une construction avec des meccanos mais c’était difficile à mettre en œuvre), j’ai été particulièrement sensible à l’approche pédagogique.

Phillipe Brutus

Professor, IUT

Let me first thank you for having organized this event. I am happy that I could participate in it although I did work as a scrum master in one of the projects so knew what was going on. However, nonetheless it was good to discuss with everyone on the points that are not very clear to me.

Ajit Kulkarni

NXP

J’entends parler des méthodes agiles depuis longtemps, surtout depuis que Frédéric, Jean-Luc et toi fréquentez les rencontres interactives :-). Mon idée de départ c’était de m’initier à ces méthodes pour mieux les comprendre et surtout voir si elles pourraient s’appliquer à ma profession (le design). Cette séance de Lego4Scrum a été riche d’enseignement pour moi. Outre le fait de découvrir de nouvelles méthodes, on y réalise surtout l’importance de la communication et de la confiance qui doit s’établir entre un prestataire et son client. Derrière un aspect très ludique, ce jeu est une vraie métaphore des transactions que nous vivons tous les jours avec nos clients. Améliorer la qualité de ses relations clients avec le jeu, n’est-ce pas l’idéal?

Laurent Demontiers

AMOA, Ergonome & Design

Alors, pour ma part, j’ai passé une très bonne soirée. Sans remettre en cause la qualité de notre intervenant, j’aurais peut-être attendu un peu plus de retour de sa part sur les « choses » bien et mal faites pour chaque étape. Il y a eu un retour à la fin mais qui m’a semblé un peu trop vague. Après, j’ai vraiment apprécié la mise en application de l’agilité à travers cet atelier. Un dernier petit bémol : du fait du grand nombre de personnes, nous n’avons pas forcément pu être tous acteur sur chaque étape. Par exemple, pour la définition des points de complexité des tâches, il a fallu déterminer quelques personnes qui ont fait cette évaluation (même si l’on arrivait à se faire entendre de temps en temps p les autres).

Sébastian Duval

Fime