On entend beaucoup de choses sur l’agilité, mais pas toujours simple de s’y retrouver entre les définitions des uns et des autres… avec parfois, un jargon technique incompréhensible ! L’agilité n’est pas qu’un outil pour informaticien, ça peut servir à tout le monde, au boulot, mais aussi dans nos vies personnelles.

Alors pour simplifier, au Club Agile Caennais, on a décidé de vous l’expliquer par une image : celle du grimpeur. Quand je suis en bas de la falaise, je regarde en haut, et j’ai une vague idée de l’endroit où je dois aller, grâce au topo (le plan de la voie, quoi, la stratégie de l’organisation, l’objectif). Mais je ne vois pas précisément ce point d’arrivée. Je vais vaguement repérer la voie avant de monter, imaginant pouvoir passer par ici, ou par là.

Et puis je vais commencer par faire le premier pas. Et hop ! Une fois montées les jambes et les mains, là, surprise, je me rends compte que le chemin que j’avais repéré au début n’est pas très pratique… J’observe mon environnement depuis ce nouveau point, j’interroge mon centre de gravité, et je vais alors pouvoir faire le second pas. Etc.

À chaque pas, je m’adapte à la nouvelle situation, sans rester figé sur mon idée de départ. Je garde mon cap, mais je me garde la possibilité de l’adapter en fonction du chemin que je vais emprunter, et peut-être n’arriverai-je pas exactement où je pensais. Mais j’arriverai en haut sans encombre, et j’aurai accompli ma mission avec succès, en restant centré sur mon ressenti et ouvert à chaque instant aux modifications de mon environnement.

Voilà notre définition de l’agilité : s’adapter à chaque instant, accepter de remettre en cause ses idées initiales, ne pas s’accrocher à une idée qui ne répondrait pas au nouvel environnement, découvert en avançant. Bien sûr, ce qui complique un peu la donne, c’est que dans nos organisations humaines, l’environnement, ce ne sont pas uniquement des cailloux, mais aussi d’autres êtres humains, qui ont aussi leurs ressentis, leurs idées.

Alors pour avancer et atteindre collectivement nos objectifs, découvrons et construisons ensemble nos méthodes agiles !

Edito écrit par Myriam Bouré